mercredi, mars 16, 2011

Franklin D Roosevelt, declaration sur Haiti


"Il faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s'entre-déchirer les uns les autres, c'est la seule façon pour nous d'avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes. Ce qui est un mauvais exemple pour les 28 millions de noirs d'Amérique."

DÉCLARATION SUR HAITI
Franklin Delano Roosevelt
Président des Etats-Unis.

5 commentaires:

R. EUSTACHE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
E. Roberson a dit…

Cette déclaration du feu président Franklin Delano Roosevelt reste une vraie honte pour l’Amérique devant Dieu et devant l’humanité entière, du fait que la méchanceté n’honore jamais le méchant, tout comme le racisme bêtifie toujours le raciste.

J’explique cela en quelques points : – 1) Soulever les pauvres contre les riches et diviser les riches correspondent à des actes on ne peut plus malhonnêtes, qui résultent d’un « projet » de haute criminalité approuvé. Antipathie et barbarie des temps modernes. – 2) Le but même de ce « projet » demeure très poignant, puisque de tels actes tiennent du machiavélisme ou du satanisme. La seule façon de prédominer sur ce pays de nègres. Heu, quel racisme ! quelle haine implacable ! – 3) Ce qui motive fondamentalement cette prédominance continuelle sur Haïti se veut la conquête de son Indépendance par les armes, proclamée le premier janvier 1804, qui, du même coup, constituerait un mauvais exemple pour les noirs d’Amérique. Oh! quelle grave erreur de jugement commise par un individu si haut placé ! L’humanité sait que l’esclavagisme, qui sévissait sur Haïti, était un affreux système d’exploitation de l’homme noir par l’homme blanc, et qu’un jour ou l’autre, ces premiers Haïtiens finiraient par se révolter contre ce régime injuste et cruel, qui les avait plongés dans une société profondément inégalitaire. Le défunt président Roosevelt n’aurait peut-être jamais tenu de tels propos, pour peu qu’il eût été, lui-même, un Noir. Bon sens, conscience, force, conviction et grandeur d’âme. Qui n’en a pas besoin ? Qui n’y croit plus ? Qui s’en fout ?

En substance, constatant que la déclaration de ce feu président des États-Unis n’est pas du tout innocente dans la mauvaise gouvernance et la corruption, lesquelles ruinent Haïti, en entraînant la paupérisation et l’extrême misère de son peuple, la sagesse, la raison et la justice veulent que les États-Unis présentent une sincère excuse écrite à la nation haïtienne tout entière, à cause de cette déclaration inhumaine et honteuse de leur ancien dirigeant, de plus, qu’ils s’engagent à dédommager ce peuple ouvertement. Au cas où ils ne le feraient pas, parce que l’État haïtien est impuissant pour les y contraindre, notre foi nous assure qu’ils le feront volontiers au jour du Jugement dernier. Oui, oui, nous en sommes intimement convaincus, ce sera ô combien merveilleux ! Vivement la fin de la haine, du racisme et de toutes les méchancetés ! Enfin, enfin, enfin, que le Seigneur Jésus délivre et bénisse Haïti, notre chère patrie, en nous aidant puissamment à la développer définitivement.

François Anderson a dit…

Moi j'aime pas ce type "Franklin D. Roosevelt
Faut savoir que c'est pas qu'en détestant les autres qu'ont se construit.
j'nique les USA qui passe 100 ans à piller mon pays (Haïti),ils sont tous des inconscient.

Denis Audel a dit…

il est mort, grace soit rendue a dieu!

Guerrier Claude a dit…

Il a été un con ce type Francklin D Roosevelt